Archives de l’auteur : Rija Emadisson

Jeunes, acteurs de paix !

Le thème choisi cette année pour la Journée des Nations Unies était « Les jeunes, acteurs de la paix ». Une table ronde a développé la participation des jeunes au développement dans chaque secteur. Le coordonnateur résident a transmis le message du Secrétaire général des Nations Unies, M. Antonio Guterres. La célébration a également été l’occasion pour le personnel des Nations Unies à Madagascar de faire preuve de solidarité en fournissant des fournitures scolaires aux enfants des rues soutenus par l’association ManaoDE et le centre ATNAM. 200 sacs ont été distribués. Le code vestimentaire était le vêtement traditionnel et les meilleures robes traditionnelles masculines et féminines ont été récompensées. Finalement, la présence de footballeurs de l’équipe nationale BAREA a également marqué la cérémonie. Ils ont lancé un message pour le développement et ont accepté d’être partenaires de l’ONU dans la promotion des objectifs de développement durable (ODD).

Eliminer la pauvreté, c’est possible !

Dix jeunes engagés, dont Kanto, ancienne stagiaire du CINU, ont partagé leurs expériences pour que tous s’en inspirent afin d’agir pour le changement durable Journée pour l’élimination de la pauvreté, le 17 octobre 2018, lors de la célébration de la journée à l’Université d’Antananarivo. « Rappelons-nous que l’élimination de la pauvreté n’est pas un acte de charité mais une question de justice », selon António Guterres, Secrétaire général de l’ONU. L’assistance a bénéficié des partages d’entrepreneurs, d’engagés environnementaux, de boursiers et d’acteurs civiques.

Sous le thème 2018  « S’unir avec les plus exclus pour construire un monde où les droits de l’homme et la dignité seront universellement respectés », cette année marque le 25e anniversaire de la déclaration de l’Assemblée générale qui, dans sa résolution 47/196 du 22 décembre 1992, a fait du 17 octobre la Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté. Cette année marque également le 30e anniversaire de l’appel à l’action du Père Joseph Wresinski, qui a inspiré cette Journée internationale du 17 octobre.

Parmi les interventions, le message retenu est « Agissons pour le développement durable ! »

« Avec elle : encourager l’instruction et la qualification professionnelle des filles. »

Madagascar n’a pas manqué de célébrer la journée de la petite fille avec un match de foot entre équipes féminines et une exposition sur le thème. En effet, le CINU tenait un stand de jeux et d’animations à la célébration de la journée internationale de la petite fille ce 11 octobre 2018. Tous les participants ont reçu des goodies en prime et ils n’ont pas manqué de prendre une photo sur le coin ODD.

Historiquement, la Journée internationale de la fille est célébrée chaque année le 11 octobre depuis 2012. Cette Journée vise à mettre en lumière les besoins des filles et à répondre aux défis auxquels elles font face. Cette Journée promeut également l’autonomisation des filles et l’exercice de leurs droits fondamentaux. Á travers le thème « Avec elle : encourager l’instruction et la qualification professionnelle des filles », la Journée internationale des filles nous rappelle cette année qu’il est essentiel d’élargir les opportunités d’apprentissage actuellement disponibles aux filles, notamment à celles issues de pays en développement, qui risquent autrement de tomber dans un cycle d’exploitation et de travail précaire.

António Guterres, Secrétaire général de l’ONU, a déclaré qu’« En cette Journée internationale de la fille, engageons-nous de nouveau à aider chaque fille à développer ses compétences, à entrer dans le monde du travail sur un pied d’égalité et à exploiter tout son potentiel.  »

Tous ensemble pour la paix !

Tous ensemble pour la paix ! C’est le slogan qu’ont choisi les jeunes du CINU lors de l’atelier dans le cadre de la journée de la paix et de la journée de la démocratie le 19 septembre dernier. Le thème mondial étant « Le droit à la paix : 70 ans après la Déclaration universelle des droits de l’homme », il a été décidé d’associer les deux journées pour permettre aux jeunes d’exprimer leur voix. En effet, L’article 3 de la Déclaration universelle dispose que « tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne ». Ces éléments ont établi les fondements de la liberté, de la justice et de la paix dans le monde. Pourtant, la Déclaration universelle ne contient pas d’article distinct sur « le droit à la paix ». C’est pourquoi, on a posé la question suivante durant l’atelier : Que signifie pour vous « le droit à la paix » ? On a également créé un forum sur les réseaux sociaux en invitant les internautes à partager leurs idées avec nous grâce aux hashtags #peaceday et #standup4humanright.

Comme à l’accoutumée, dessins, poèmes, plaidoyers et quizz étaient au programme. Ces derniers n’ont d’autres objectifs que de permettre aux jeunes de s’exprimer et de raffermir leur engagement dans la culture de la paix.

Des espaces sécurisés pour les Jeunes

L’Androy a accueilli la journée de la jeunesse 2018 pour Madagascar avec la mise en place d’un centre pour les jeunes d’Ambovombe dans le cadre du thème « Créer des espaces sécurisés pour les jeunes ». Le CINU n’a pas manqué de cibler les jeunes de la capitale en organisant un atelier au cours duquel les membres du Club Pour l’ONU ont proposé des solutions pour créer des espaces sûrs pour les jeunes, selon le thème mondial. Les jeunes se sont exprimés à travers des dessins et des peintures et ils ont également proposé des solutions concrètes telles que la multiplication d’infrastructures sportives, de bibliothèques numériques et de lieux culturels sécurisés. En effet, ce thème correspond à la question d’insécurité recrudescente à Madagascar car la plupart des plaidoyers portait sur l’insuffisance d’endroits sûrs pour les jeunes pour leur développement et leur épanouissement. Ils requéraient également l’inclusion du thème dans les programmes relatifs à la politique nationale de la jeunesse.  

Mandela, un modèle de leadership

La 73ème Assemblée Générale des Nations Unies a consacré un Sommet de la Paix pour Mandela le 24 septembre dernier. Le Sommet s’est concentré sur la paix mondiale en l’honneur du centenaire de la naissance de Nelson Mandela. Ce Sommet de la paix offre aux dirigeants mondiaux l’occasion de renouveler leur engagement en faveur de la paix mondiale, de la prévention des conflits, du règlement des conflits, de la consolidation de la paix, de la promotion et de la protection des droits humains Le Sommet de la paix adoptera également une déclaration politique qui réaffirmera les valeurs de Nelson Mandela. C’est dans ce cadre que le CINU a entamé ses activités de célébration depuis juin avec une journée de bienfaisance au chevet des enfants handicapés d’Ambanidia, un quizz sur Mandela en juillet et une conférence-débat en août. L’objectif des activités étant de cultiver auprès de la jeunesse les valeurs véhiculées par Madiba à savoir le don de soin et la solidarité. C’était également des occasions de rappeler son parcours, ses accomplissements et sa contribution à la paix mondiale en tant que modèle pour tous.

Redonner l’espoir !

Le Club pour l’ONU du Lycée Jules Ferry a redonné le sourire et de l’espoir aux enfants vivant avec un handicap du Centre d’Ambanidia

Photos: Taratra Harison

Déclaration attribuable au porte-parole du Secrétaire général sur Madagascar

Déclaration attribuable au porte-parole du Secrétaire général sur

Madagascar

Le Secrétaire général salue la formation le 11 juin 2018 d’un nouveau gouvernement à Madagascar et la récente nomination de M. Christian Ntsay au poste de Premier Ministre, conformément à la décision du 25 mai de la Haute Cour Constitutionnelle. Il félicite les efforts du Président Hery Rajaonarimampianina et des acteurs politiques malgaches pour parvenir à un compromis dans l’intérêt du peuple de Madagascar.

 

Le Secrétaire général appelle tous les acteurs politiques à renforcer le dialogue pour consolider les acquis en matière de consolidation de la paix et de la démocratie dans le pays et pour ne pas compromettre les progrès vers un développement durable. Il réitère l’engagement des Nations Unies à soutenir des élections pacifiques, crédibles et inclusives cette année, conformément à la Constitution.

 

Le Secrétaire général salue également l’étroite collaboration actuelle entre les Nations Unies, à travers son Conseiller spécial M. Abdoulaye Bathily, et les partenaires internationaux, y compris l’Union africaine et la Communauté de développement de l’Afrique australe, pour soutenir le processus de dialogue et de réconciliation mené par les Malgaches.

 

Stéphane Dujarric, porte-parole du Secrétaire général

New York, 12 juin 2018

Journée de la lutte contre le travail des enfants

13 juin 2018 – atelier dans le cadre de la journée de la lutte contre le travail des enfants