Remise de dons pour les sinistrés du cyclone ENAWO

Antananarivo, le 15 mars 2017 – La cérémonie de remise de dons  pour les sinistrés du cyclone ENAWO a eu lieu à la Primature entre le Gouvernement et le Système des Nations Unies (SNU) à Madagascar.

Cette initiative s’inscrit dans le cadre des réponses communes du SNU au c

yclone Enawo qui a causé des dégâts et pertes importants le long de sa trajectoire du Nord-Est au Sud-Est du pays, en passant par la Capitale.

Le montant total des dons remis au gouvernement par le SNU s’élève à 8,3 millions USD.

Ces dons sont composés de médicaments, de trousses sanitaires d’urgence, de vivres, d’articles humanitaires ainsi que de fournitures et du matériel pour les opérations de secours venant des agences du  Système des Nations Unies dont l’UNICEF, le PAM, l’OMS, l’UNFPA, la FAO.  (Liste en annexe) .

Le PNUD et l’OCHA financeront une partie des besoins en appui logistique pour acheminer ces articles humanitaires dans les meilleurs délais.

Une partie de ces dons a été importée suivant les besoins et une autre partie provient des stocks de contingence des agences onusiennes à Madagascar en réponse à une partie des besoins prioritaires de la population  affectée par le cyclone.

Ces dons remis à la primature viennent s’ajouter aux précédentes donations des kits d’hygiène,  des vivres et des matériaux déjà octroyés aux sinistrés, la semaine dernière après le passage du cyclone.

Selon les évaluations, on estime que les ménages ne disposent que de deux à trois semaines de stocks alimentaires. En effet, la disponibilité des denrées alimentaires pourrait constituer un défi dans certaines régions isolées ou dont les voies d’accès et routes ont été endommagées, et l’arrivée des médicaments aidera à sauver des vies.

Selon le rapport de situation du 14 mars 2017, 328 927 personnes sont touchées par le cyclone dont 78 895 personnes déplacées, 238 blessés, 21 personnes disparues. Le nombre de décès dû au cyclone est passé à 51. Des inondations répandues mais en grande partie temporaires ont été enregistrées sur le sillage du cyclone. Les eaux se retirent rapidement dans de nombreuses régions. Le retour des conditions météorologiques favorables le 9 mars 2017 a permis les premières évaluations ; mais l’ampleur de l’impact du cyclone nécessite encore quelques jours d’évaluation ; une grande partie des zones les plus touchées sont éloignées, avec des réseaux de communication et des conditions d’accès difficile.

Des missions d’évaluation, menées par le gouvernement par l’intermédiaire du Bureau National de Gestion des Risques et des Catastrophes (BNGRC) et soutenues par les agences des Nations Unies, les ONG et la Croix Rouge Malagasy sont en cours. Les données sont compilées toutes les heures.

Devant l’ampleur des dégâts causés par le Cyclone, le SNU félicite l’Etat Malgache pour ses efforts et son leadership forts pour les réponses immédiates apportées aux sinistrés, notamment à travers les initiatives du BNGRC dans les actions de  pré positionnement, de renforcement de système d’alerte, de sauvetage et de protection civile.

Rappelons que le gouvernement et les partenaires humanitaires ont déjà lancé des activités d’intervention en utilisant les fournitures disponibles au niveau du  pays. Des articles de secours ont été prépositionnés dans 15 districts avant l’arrivée du Cyclone Enawo pour pourvoir aux besoins liés à la sécurité alimentaire, à l’éducation, à la santé, à la nutrition, au logement, à l’eau et à l’assainissement, et à la protection. Des fournitures supplémentaires ont été déployées dans les régions de Sava et Analanjirofo le 10 mars 2017 et la distribution des kits s’est poursuivi les jours suivants.

Devant les dommages importants dans le Nord-Est du pays et  dans une grande partie du reste de Madagascar, le Système des Nations Unies  continuera à soutenir le gouvernement malgache  dans ses efforts  de mobilisation de ressources afin de fournir des aides  aux  populations affectées par le cyclone, notamment les plus vulnérables.